Livraison 48H OFFERTE dès 60 euros (France métropolitaine ; hors Wedoogift) - Paiement sécurisé CB & Paypal - Colis expédié le jour même si commande avant 12h
Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
Plus que 60,00 € pour profiter de la livraison OFFERTE
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  Livraison gratuite !
Plus que pour profiter de la livraison OFFERTE
Total
Continuer mes achats Commander

Végétarien ou végétalien : quels compléments choisir ?

Publié le 14/02/2022

Depuis déjà plusieurs années, les scientifiques se sont penchées sur le sujet de la consommation de viande :

  • On sait maintenant que consommer trop de protéines animales n’est pas bon pour la santé et peut notamment provoquer des maladies cardiovasculaires et accélérer le développement de certains cancers ;
  • On sait également qu’il est possible d’être en bonne santé tout en étant végétarien ou végétalien… La clé ? Un régime alimentaire équilibré !

Que vous ne mangiez plus de viande par conviction ou pour préserver votre santé, vous vous demandez peut-être si vous devez prendre des compléments alimentaires pour éviter les carences ? Aujourd’hui, nous vous proposons de faire le point sur les nutriments auxquels il faut prêter une attention particulière en cas de régime alimentaire végétarien ou végétalien.

Végétarisme et végétalisme : quelle différence ?

Déjà, il est important de bien comprendre ce qui différencie le flexitarisme, le végétarisme, le végétalisme ou encore le veganisme :

  • Le flexitarien limite sa consommation de viande et de poisson, mais en mange tout de même de temps en temps (1 à 2 fois par semaine) ;
  • Le végétarien ne mange pas de viande et de poisson, mais consomme des œufs, des produits laitiers ou encore du miel ;
  • Le végétalien ne consomme pas de viande, de poisson, d’œufs, de produits laitiers et de miel :
  • Le vegan est végétalien. Le veganisme ne fait pas référence à un régime alimentaire, mais à un mode de vie qui exclut tout produit issu de l’exploitation animale : par exemple, un vegan n’achète pas de chaussures en cuir ou de pull en laine, n’utilise pas de cosmétiques testés sur les animaux et ne va pas au zoo.

L’importance de la vitamine B12

La vitamine B12 se trouve majoritairement dans les aliments d’origine animale et plus particulièrement dans la viande. Concrètement, même s’il est tout à fait possible d’équilibrer un régime alimentaire végétalien en consommant des fruits et des légumes frais, des légumineuses, des céréales complètes et des oléagineux, on peut tout de même être carencé en vitamine B12. Les végétariens sont également concernés, car même si on en trouve dans les œufs et les produits laitiers, l’apport n’est pas suffisant. Se complémenter en vitamine B12 est également conseillé aux flexitariens, car moins de 4 repas carnés par semaine ne permettrait pas de faire le plein de B12.

Une carence en vitamine B12 peut mettre du temps à s’installer, mais quand les premiers symptômes apparaissent, il est bien souvent déjà trop tard : fourmillements dans les membres, douleurs musculaires, perte d’énergie, troubles de la mémoire, dépression, etc.

Cette vitamine jouant un rôle clé dans la formation des globules rouges et la protection du système nerveux, il est donc recommandé aux personnes qui suivent un régime végéta*ien de se complémenter à vie en vitamine B12.

Naturamind propose un complément alimentaire qui associe le magnésium à un complexe de vitamines du groupe B. 4 gélules par jour permettent de couvrir 57,60% des apports recommandés en B12.

La spiruline : l’alliée des végétariens et des végétaliens

Quand on pense à associer les céréales complètes et les légumineuses tout en ayant une bonne consommation de fruits et légumes frais riches en vitamine C, on met toutes les chances de son côté pour faire le plein de protéines, mais également de fer.

Mais parfois, il arrive que l’on ne manque pas équilibré. Et à certaines périodes de la vie, nous avons un besoin accru en protéines et en fer : c’est notamment le cas chez les sportifs, les femmes menstruées ou pendant la grossesse.

Pour faire le plein de protéines et éviter de faire de l’anémie, on peut opter pour une cure de spiruline. Même si elle est principalement connue pour sa richesse en fer, cette micro-algue est surtout intéressante pour son profil en acides aminés essentiels : valine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine et tryptophane.

Notre conseil ? Même s’il est intéressant de faire une cure de spiruline une ou deux fois par an, il ne faut pas pour autant négliger ses apports grâce à l’alimentation. Si vous avez besoin d’aide pour équilibrer vos assiettes végétariennes ou végétaliennes, n’hésitez pas à vous rapprocher d’un nutritionniste spécialisé dans l’alimentation végétale.

Régime végétarien ou végétalien : faut-il se supplémenter en oméga 3 ?

La carence en oméga 3 est assez courante chez les végétariens et les végétaliens. Il faut dire que l’on retrouve principalement les oméga 3 dans le poisson.

Les oméga 3 étant indispensables pour permettre un fonctionnement normal du cerveau et maintenir une bonne vision, il est nécessaire de trouver des sources fiables dans son alimentation végétale pour rester en bonne santé. Par exemple, l’huile de colza, de lin, de noix ou encore de périlla sont riches en oméga 3 : pensez-y lorsque vous assaisonnez vos salades !

Mais bien que ces huiles soient riches en ALA (acide α linolénique), elles ne le sont pas assez en DHA (Acide docosahexaénoïque). Il est donc indispensable de se supplémenter pour apporter à son cerveau ce dont il a besoin pour fonctionner normalement.

Chez Naturamind, nous proposons des capsules d’oméga 3 d’origine 100% végétale : si vous ne souhaitez pas manger de poisson, ce complément alimentaire est vivement recommandé.

Les compléments alimentaires que nous avons mis au point chez Naturamind sont vegan : vous n’y trouverez pas la moindre substance d’origine animale. Que vous soyez végétarien ou végétalien, vous pouvez donc vous supplémenter tout en restant en accord avec vos convictions.

Un dernier conseil : une fois par an, n’hésitez pas à demander un bilan sanguin complet à votre médecin pour vérifier que vous ne souffrez pas d’une ou plusieurs carences. Mais avec une alimentation équilibrée et un mode de vie sain (du sommeil en quantité suffisante, peu de sources de stress), il est tout à fait possible d’être en bonne santé et de ne pas développer de carence tout en suivant un régime végéta*ien.

Végétarien ou végétalien : quels compléments choisir ?