Livraison OFFERTE dès 45 euros (France métropolitaine) - Paiement sécurisé CB & Paypal - Colis expédié le jour même si commande avant 12h
Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

Livraison gratuite ! Livraison
Plus que 45,00 € pour profiter de la livraison OFFERTE
0,00 € Total

Commander

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  Livraison gratuite !
Plus que pour profiter de la livraison OFFERTE
Total
Continuer mes achats Commander

La spiruline et les sportifs, un duo gagnant !

Publié le 15/11/2019

La Spiruline l’allié naturel de tous les sportifs

 

Pratiquer une activité physique modifie considérablement les besoins nutritionnels, en glucides (sucres), principale source d’énergie musculaire mobilisée par l’organisme, mais aussi en micronutriments (vitamines, minéraux et oligoéléments).

 

Le sport entraîne également des déséquilibres électrolytiques, hydriques et énergétiques. La baisse de potassium (hypokaliémie) entraîne des crampes musculaires, favorisées par la sudation qui fait également perdre des ions sodium, du magnésium, ainsi que des accumulations de métabolites dans les muscles tels que l’acide lactique, entraînant douleurs, et contractures qui peuvent aller jusqu’à la tétanisation du muscle, mais aussi des désordres hydroélectrolytiques qui entraînent crampes gastriques, nausées, etc.

 

La pratique intensive du sport dans le cadre d’efforts importants ou très endurants pourra aussi s’accompagner :

 

· d’une baisse des défenses immunitaires,

· d’un stress oxydatif avec augmentation importante des radicaux libres qui entraîne des dommages structurels au niveau des cellules musculaires.

 

Les conséquences directes sont une force musculaire diminuée et une apparition de la fatigue plus précoce et de la possible survenue d’infections ORL.

 

Les vertus de la spiruline pour le sportif remontent à l’Antiquité : l’empereur Aztèque (Amérique précolombienne) Moctezuma en donnait à ses soldats pour qu’ils parcourent des centaines de kilomètres pour aller chasser et pêcher.

 

D'un point de vue purement théorique sa composition nutritionnelle fait de la spiruline un complément alimentaire complet pour le sportif :

 

· Fer, dont les besoins sont 4 à 5 fois supérieurs chez le sportif (le fer occupe une position centrale au niveau de l’hémoglobine, et cofacteur du transport de l’oxygène dans l’organisme),

 

·acide aminés branchés ou BCAA chez les anglosaxons (leucine, isoleucine, valine) anabolisants utiles pour la prise de masse musculaire mais aussi utiles pour la récupération post-effort,

· Vitamines B1, B6, B12 pour la récupération et la restitution des muscles et tendons,

 

· Vitamines liposolubles,

 

·Oligo-éléments (sélénium, cuivre, magnésium, manganèse,etc.),

 

·Enzymes antioxydantes (SOD et glutathion) contre le stress oxydatif important lors d’un effort sportif. Son apport unique en micronutriments sous forme d’oligo-éléments, minéraux et enzymes lui permettent de tamponner l’acide lactique et lactates au fur et à mesure de leur production, diminuant ainsi la survenue de douleurs musculaires et crampes pendant et après l’effort.

 

· Phycocyanine, pigment lui conférant sa couleur bleutée, dotée d’une activité inhibitrice des enzymes pro-inflammatoires (Cox2) mais aussi impliquée dans la formation des globules rouges grâce à une structure proche de celle de l’érythropoïétine ou EPO. La phycocyanine augmente la VO2max mais possède également des propriétés neuroprotectrices contre le stress oxydatif et immunomodulatrice.

 

C'est aussi la seule plante comestible qui contient du glycogène directement disponible pour le muscle, ralentissant l’apparition de fatigue musculaire.

Ainsi grâce à sa richesse nutritionnelle la spiruline améliore la fatigue musculaire du sportif, améliore l’endurance, diminue les crampes. Les muscles sont mieux oxygénés, et elle est naturellement anabolisante.

 

D’un point de vue expérimental, quelques exemples d’études sur l'utilisation de la spiruline chez le sportif viennent confirmer tout son intérêt scientifique :

 

· une étude en double aveugle menée sur un groupe de sportifs modérés en bonne santé, pratiquant 2 footings de 45 minutes par semaine, la moitié prend 6 g de spiruline par jour pendant 4 semaines et l’autre moitié un placebo. Après un mois, ils courent sur un tapis roulant pendant 2 heures à 70% de leur VO2 max puis font un sprint à 95% de leur VO2 max jusqu’à épuisement. Le temps pour arriver à l’épuisement est significativement plus élevé pour les sportifs ayant pris de la spiruline et le temps de récupération est plus faible dans le groupe placebo.

 

La spiruline permet donc une meilleure récupération après un effort physique intense et augmente le temps avant d'arriver à l'épuisement. La spiruline est importante à tous les stades : dès la préparation, durant l’effort et dans la phase de récupération.

 

Des sportifs âgés de 10 à 26 ans ont pris 5 g de spiruline par jour pendant 15 jours. La spiruline même sur une courte durée diminue l’hyperlipidémie (surtout les triglycérides) chez le jeune sportif après un repas riche en graisse.

 

Concernant l’état oxydatif au repos et post effort la spiruline diminue l’oxydation des glucides et augmente l’oxydation des lipides. Ces deux actions combinées contribuent à améliorer les performances sportives car pour fournir un effort physique prolongé, il faut tout d’abord qu’il y ait une oxydation des glucides issus des stocks de glycogène pour fournir de l’énergie rapidement disponible puis ensuite vient l’oxydation des lipides pour prolonger l’effet et épargner les réserves de glycogène quand elles sont au plus bas.

 

Ainsi la spiruline augmente la performance à l’exercice par une meilleure gestion des réserves énergétiques de l’organisme : sucres et graisses.

 

Grâce à la spiruline, le sportif sera protégé des dommages du stress oxydatif, améliorera son endurance et ses performances. Lors d'un entraînement ou compétition, le sportif se fatiguera moins vite et récupèrera plus vite.

 

Quelques notions d’usage chez les sportifs suivant le profil

 

Chez le sportif la posologie est de 3 à 5 g de spiruline afin de couvrir les besoins mais cette posologie peut facilement être doublée en fonction de l’intensité de l’activité et de la volonté de performance, et suivant le poids de l’athlète. Au-delà de 5 grammes par jour, la posologie sera augmentée progressivement afin de limiter les désordres digestifs, bien qu’assez rares.

 

La dose de spiruline pourra être augmentée de 50% par exemple le jour des entraînements et ou compétition : avant, pendant et surtout après l’effort.

 

Dans le cadre de blessure sportive, elle pourra aussi constituer un accompagnement idéal de la douleur et inflammation ressentie et sera un allié idéal dans la phase de convalescence.

 

A noter, malgré toutes les propriétés évoquées ci-dessus, il n’y a aucune contre-indication d’utilisation de cette substance chez le Sportif et elle ne présente aucun risque de positivité à quelconque contrôle antidopage.

La spiruline et les sportifs, un duo gagnant !